Tout débute par la confiture de lait...

L’histoire de lait Douceur de Normandie débute il y a une vingtaine d’années à Hautteville Bocage dans le cœur du Cotentin, en Normandie.

Stéphanie Leblond, après avoir déniché la recette de la confiture de Lait, dans un livre de cuisine de sa grand-mère, tente de reproduire cette dulce de lèche dans la cuisine familiale.

Après de nombreux essais de fabrication de confiture de lait parfois réussis, parfois débordants, elle finit par trouver le parfait équilibre des ingrédients et la cuisson parfaite au goût inoubliable de caramel.

Le succès des dégustations auprès des proches pousse Stéphanie à aller plus loin : elle s’équipe d’une table de camping, fabrique quelques pots de cette délicieuse confiture de lait et part sur les marchés du Cotentin avec sa R5 pendant ses vacances scolaires.

Son BTS Action commerciale en poche, Stéphanie décide de créer son propre emploi et de monter son entreprise au cœur de la ferme familiale Normande… Après de nombreuses démarches et beaucoup d’énergie, c’est parti pour l’aventure. Le bouche à oreille est en marche, la clientèle se développe …

En 2007, après 15 ans d’expérience dans la restauration, Sylvie décide de rejoindre Lait Douceur de Normandie. Elle prend en charge l’emballage, la préparation des commandes, met en route la boutique en ligne et gère tout l’internet. (facebook, référencement, boutique en ligne….)

En 2011, Stéphanie et Sylvie décident de s’installer enfin dans leurs propres locaux forcément en Normandie, elles partent à la recherche d’un ancien corps de ferme … C’est à St Sauveur Le Vicomte, dans le Cotentin qu’elles trouvent leur bonheur, tout est à refaire et après seulement 6 mois de travaux, Lait Douceur de Normandie déménage le 26 octobre 2012.
L’aventure de Lait Douceur continue dans un atelier complètement restauré avec un grand parking et un bel espace vert.

Les 2 complices continuent de créer de nouveaux produits et décident de s’orienter un peu plus vers la confiserie et le chocolat. Elles profitent du déménagement pour créer un petit laboratoire à chocolat et investissent dans une enrobeuse afin d’être autonomes dans la fabrication de leurs Fondants du Cotentin et de créer d’autres gourmandises éphémères.

Stéphanie part en stage intensif à l’ENSP (Ecole Nationale Supérieure de Pâtisserie), confiserie à Yssingeaux (en Auvergne) pour mettre en place ses cours privés.

Elle invite Serge Granger (Meilleur ouvrier de France) à St- Sauveur-Le-Vicomte pour finaliser son projet…

En 2013, elle prend un virage encore plus gourmand et pédagogique, en plus des créations, elle met en place des ateliers pour petits et grands.